L’installation de joints de dilatation est de plus en plus répandue. Pas seulement pour les bâtiments, mais également pour les parkings et autres grandes surfaces réalisées en plusieurs parties. Ces joints de dilatations permettent à tous ces ouvrages de suivre les caprices de la météo et de supporter certaines contraintes non négligeables. Le problème est qu’ils ne sont pas spécialement esthétiques.

Avoir recourt à des caches joints dans toutes les situations

Comme vous pouvez le voir sur la page de couvre joint de dilatation il existe maintenant des caches joints pour toutes les situations. Ces couvres joints peuvent être implantés partout, ou presque et surtout, rapidement.

Il n’y a plus de raison de ne pas installer de joints de dilatations maintenant, même lorsque ceux-ci se doivent d’être dans le champ de vision. Bien que toutes les constructions ne soient pas soumises aux contraintes et réglementations sismiques, il faut tout de même les prévoir.

Prévoir des joints de dilatations même pour les terrasses

Il y a encore trop de réalisations à ce jour qui se font sans implantation de joints de dilatation. Pourtant, dans le cas des terrasses, pour l’exemple, c’est indispensable. L’ouvrage de la terrasse va forcément se comporter différemment du bâtiment principal. La dilatation de l’un ne peut correspondre à la dilatation de l’autre. Pire les dilatations peuvent aller l’une vers l’autre. L’une des deux étant plus faible, elle va forcément céder et engendrer quelques fissures plus ou moins importantes et néfastes. Le joint de dilatation caché par le couvre joint va permettre de compenser tout cela sans qu’il ne soit visible, sans que l’aspect non esthétique soit désagréable.

Plusieurs dizaines de modèles sont disponibles actuellement. Il serait dommage de ne pas en profiter, de ne pas installer le modèle qui convient à telle utilisation. Il y a forcément le cache joint qui convient.